Je suis Charlie

Source : Nymphea’s factory

Face aux drames de ces trois derniers jours, je voulais réagir. Parce qu’un blog, c’est aussi de la liberté d’expression, on peut y dire ce que l’on veut dans la limite du respect. J’aimerai parler de mon ressenti vis à vis des cette tragédie.

A vrai dire, j’ai du mal à trouver des mots. Tristesse, choc, indignation, affolement, haine, colère. C’est un peu tout ce que je ressens depuis mercredi. Mon humeur oscille entre pleurer ou m’énerver. Je trouve ça dégueulasse, c’est inhumain. C’est un recul de l’humanité.

J’arrive pas à comprendre comment des personnes peuvent en arriver là. Se lever le matin et tuer des personnes de sang froid. Je comprends pas comment on peut avoir des idées comme ça. Je comprends pas comment on ne peut ressentir aucune émotion face à ça. Incompréhension. Je comprends pas comment des gens peuvent agir de la sorte au nom d’une religion. Aucunes religions ne défend de tels actes, aucunes !

J’ai la haine contre ces gens qui s’attaquent à Charlie Hebdo. Les personnalités de Charlie Hebdo, ont critiqué toutes les religions, tous les partis politiques. Personne n’est visé en particulier du fait que tous sont critiqués. Alors oui, on peut ne pas être d’accord avec ce que disent les dessinateurs, journalistes… de Charlie Hebdo. Mais personne n’a pas le droit de porter atteinte à leur vie.

Avec cet acte, ils ont attaqué le journal français satirique qui représente le mieux la liberté d’expression. Cette liberté, on a de la chance qu’elle soit si grande en France. Elle fait notre force, c’est un pilier fondamentale de notre société. Ils ont voulu s’attaquer à ces gens qui la défendaient fermement, à la liberté d’expression, un pilier fondamental de la France. Ils ont voulu s’attaquer à notre république, notre démocratie, nos valeurs, notre France. Et devant cette barbarie, je suis choquée.

C’est pourquoi je trouve nécessaire de réagir. Leur montrer qu’ils n’ont pas gagné, qu’ils gagneront jamais. Personne ne nous enlèvera cette liberté d’expression pour laquelle des générations passées se sont battus, et pour laquelle les nouvelles générations doivent continuer de se battre, de la protéger. Je ne comprends pas les gens qui restent impassible face à ça, qui ne font rien. Je trouve qu’il est nécessaire d’ouvrir notre gueule, de dire ce que l’on pense, de se battre pour ce que l’on veut, et ne pas les laisser gagner. Je ne sais plus qui l’a dit, mais cette personne a dit que le meilleur moyen de soutenir Charlie Hebdo, c’est de s’abonner. Les deux tueurs ont affirmé qu’ils avaient tué Charlie Hebdo, mais ce n’est pas vrai. Charlie Hebdo est là, et paraîtra son prochain numéro mercredi prochain à 1 million d’exemplaires. De quoi riposter et lutter. Qu’ils perdent, qu’ils perdent ! Parce que la liberté d’expression personne ne nous l’enlèvera.

Parce que nous sommes tous Charlie, et que l’on ne peut pas accepter une telle barbarie.

Quant à la solidarité dont a fait preuve la France, et même le monde entier, je suis émue. Ce qui est dommage, c’est de ne percevoir cette solidarité seulement dans des moments tragiques. Et cette unité, il faut la renforcer, la préserver ! (bien que les politiciens ne montrent pas vraiment à mon goût, le bon exemple à propos de qui doit se rendre à la marche, qui ne doit pas y aller) C’est cette unité et cette solidarité qui fera la force de la France.

Pour terminer cet article, j’aimerai adresser tout mon soutien et mon courage aux familles des victimes de l’attentat, mais aussi des otages.

Je trouve nécessaire de remercier tous les policiers, militaires, CRS, GIGN etc… qui se sont déployés pour traquer ces meurtriers. A leur courage, leur protection, merci !

Merci à ceux qui ont lu. C’est sans aucun doute brouillon, maladroit, peut-être trop superficiel, je ne sais pas. Mais j’ai écrit cet article parce que j’avais besoin de réagir, d’en parler, d’écrire. Même si j’ai bien du mal à mettre des mots sur ce brouhaha qui se passe dans ma tête, et ce qui figure ici n’est qu’une infime partie.

Publicités